Han Van Meegeren

Han Van Meegeren est un peintre connu pour avoir gagné 25 à 30 millions de dollars en dupant le monde entier .

Tout a commencé quand des critiques d’art ont mal jugé le travail de Han Van Meegeren . Suite à cela , Han Van Meegeren a décidé de se venger en peignant une fausse œuvre de Vermeer et à dévoilé à tous le monde que les critiques d’art ne sont pas digne de confiance .

Les critiques d’art certifient l’œuvre ,son faux Vermeer, comme authentique mais Meegeren ne dévoile pas tout de suite sa supercherie car il se dit que cela peut lui rapporter beaucoup d’argent .

Image : Yozone.fr

Pendant la seconde guerre mondiale,il a vendu des œuvres aux allemands .

Une fois la guerre finie , Han Van Meegeren a été accusé d’avoir donné des trésors du pays aux allemands donc Han Van avoue qu’il a escroqué beaucoup de personnes car il risquait la prison à perpétuité si il n’avouait pas qu’il était un escroc .

Les juges ne l’ont pas cru tout de suite ,donc il a du peindre sur une toile devant eux et les juge en ont déduit que Han Van est bien un escroc donc il a été condamné à un an de prison pour escroquerie ,mais il est décédé en 1947.

Eloïse

Opinion : l’irrespect des élèves pendant certains cours, par Eloïse

Dans cet article je veux vous parler de l’irrespect des élèves pendant les cours qu’ils ne jugent pas importants, j’ai remarqué qu’ énormément d’élèves se permettent pendant ces cours qu’ils jugent inintéressants de faire un bazar total.

Par exemple :ils parlent pendant que des personnes chantent ou commentent un livre ce qui est très agaçant pour les professeurs et les quelques élèves qui travaillent .

Selon moi les élèves irrespectueux devrait être punis pour cela car les professeurs et les élèves qui veulent suivre le cours ont très souvent envie de pleurer.

Pas plus tard que ce matin par exemple,j’ai encore eu envie de pleurer ,parce que, pendant que je participais les autres parlaient tranquillement sans aucune gène .

Il faudrait que les élèves en question grandissent et arrêtent de faire preuve d’irrespect pendant ces heures .

Crédit : n_defender/Shutterstock.com

Quelle belle surprise… que d’émotions!!!

Karine Krynicki
Libérer l’enfant qui est en nous.

Karine Krynicki, artiste qui a réalisé la sculpture « Libérer l’enfant qui est en nous » à partir de laquelle nous avons travaillé sur la colère nous a écrit à l’école…

Karine a peint une magnifique enveloppe pour nous envoyer… de belles surprises…

Dans l’enveloppe, Karine a glissé une lettre pour les élèves de la classe…et une autre pour la maitresse…

Petit message de Karine à l’attention des élèves.

Dans sa lettre adressée la maitresse, Karine explique : « J’ai découvert par hasard et avec bonheur, via le p’tit Monchalari, qu’une de mes sculptures avait été une de vos sources d’inspiration pour un travail autour de la colère. Je vous en remercie chaleureusement »

Karine a également envoyé des cartes de visite pour chacun de nous…

Elle nous a offert deux catalogues avec ses créations… Elles sont toutes à base de papier, auquel elle associe parfois de nombreuses matières: bois, fer, tissus d’écorce, osier, textile… et elle peut aussi y ajouter différents médiums: peinture acrylique, peinture à l’huile .

Karine nous a joint deux catalogues…

Voici certaines de ses créations présentes dans les catalogues…

Coïncidence… Karine a réalisé une sculpture « L’homme qui marche » en papier collé … comme celles que nous avons créées en liaison avec le travail d’Alberto Giacometti.

Un grand merci à Karine Krynicki qui a pris le temps de nous écrire et de nous peindre une si belle enveloppe … nous sommes très fiers!!!

et Merci au P’tit Monchalari sans lequel cette belle rencontre n’aurait pas eu lieu!!!

Les silhouettes de d’Alberto Giacometti

En travaillant sur les émotions, les élèves ont appris à observer les expressions des visages et plus particulièrement celles des yeux et de la bouche pour reconnaitre les sentiments des personnages…

Ils ont ensuite découvert que même sans voir le visage des personnages, on pouvait comprendre ce qu’ils ressentaient grâce à leur silhouette…

Ils ont observé des sculptures d’Alberto Giacometti, puis ont créé des personnages en essayant de leur donner différentes positions qui reflèteraient une action.

Les élèves ont commencé par donner une forme à leur structure à l’aide de grosses chenilles recouvertes de papier aluminium.

Ils ont ensuite recouvert leur « squelette » de papier Kraft noir trempé dans la colle à papier peint et ont ainsi façonné leur personnage.

Après séchage et fixation sur un socle qu’ils ont peint, les élèves devaient observer leur production pour leur donner un nom. Voici quelques productions…

« Parfois je me sens »: Les cubes de nos émotions

Pour clore notre projet sur les émotions, nous avons travaillé sur nos propres expressions… pour construire un cube qui reflèterait nos sentiments… nous devions essayer de mimer la joie, la peur, la tristesse l’excitation, la colère…

Face: Je suis content (e)…
Face: Je suis effrayé(e)….
Face: Je suis excité(e)….
Face : Je suis triste…
Face: je suis en colère…

Concours de rosaces

Le concours de rosace consiste a faire un cercle ou plusieurs , à mettre de la couleur puis il faut faire faire voter les élèves . Le but est d’inventer une rosace ou dans faire une qui vous plait mais il faut éviter d’avoir toutes les mêmes . Elle doit être originale. Les trois premières choisies sont alors désignées gagnantes .

-1 Commencez par prendre votre compas et choisissez un écart puis placez la pointe du compas ou vous voulez sur la feuille. Enfin tracez le cercle sans qu’il ne la dépasse .

2- Dès que vous avez tracé le cercle, prenez la pointe du compas, placez la sur le cercle et tracer un arc de cercle avec le même écart vers l’intérieur. Faites attention à ne pas qu’il dépasse du cercle . Puis pointez votre compas toujours avec le même écart là où l’arc de cercle coupe le cercle et tracez à nouveau un arc de cercle. Refaite de même jusqu’à obtenir la rosace (une fleur au centre du cercle).

3-Mais si vous ne voulez pas en faire une basique et bien vous pouvez mettre autre chose dans le cercle . Il faut ensuite la colorier. Et laisser place a votre imagination !

Les grands gagnants

Le grand gagnant du concours de rosace est Siméon CM2. Pour faire ma rosace j’ai utilisé mon compas , j’ai fait une rosace classique puis j’ai repris mon compas j’ai piqué au centre et j’ai tourné où le croisement formait une feuille . J’ai piqué sur le cercle que je venais de former et j’ai fait l’écart entre le petit cercle et le grand et puis j’ai piqué et fait des cercles . puis j’ai colorié .
Le deuxième gagnant est Siméon CM2 . J’ai fait un cercle puis j’ai pris ma règle et j’ai pris un écart puis j’ai tracé a chaque fois des arcs de cercle mais j’ai pointé ma mine sur le milieu avant de tracer . A la fin j’ai colorié
Le troisième gagnant enfin gagnante est Lucile CE1. Tomber a égalité avec le quatrième .
Le gagnant numéro 4 est Baptiste CM2 . Pour commencer ma rosace j’ai fait une rosace normal puis j’ai pointé au centre du cercle et j’ai fait plusieurs cercles de différentes tailles et j’ai fait un bâton .

Les autres participants

Rosace dessinée et coloriée par Cyprien CE2 . Pour tracer cette rosace j’ai fait une toile d’araignée puis la rosace classique a l’intérieur .
Rosace dessinée et coloriée par Lucie CM2 . Pour faire cette rosace j ai fait comme dans l’ explication et je l’ai coloriée de plusieurs couleurs .
Rosace dessinée et coloriée par Emma et Lounès CE2. Nous avons fait une rosace classique puis nous avons refait des pétales entres celle que nous avions faites en premières . Puis nous l’avons colorié .
Rosace dessinée et coloriée par Valentin CE2 . Pour faire ma rosace j’en ai fait une toute simple puis je l’ai coloriée de toutes les couleurs .
Rosace dessinée et coloriée par Ylan CE1 .
Rosace dessinée et coloriéepar Noam CE1 .
Rosace dessinée et coloriée par Noam CE1 .
Rosace dessinée et coloriée par Leïla CM2. Pour faire ma rosace j’ai fait un cercle et j’ai tracé des motifs à l’intérieur.
Rosace dessinée et coloriée par Ilyès CE2. Pour faire ma rosace j’en n’ai fait une toute simple et je l’ai coloriée de seulement 2 couleurs . Ce sont les couleurs vert foncé et vert clair .
Rosace dessinée et coloriée par Romane CE1 . Pour faire ma rosace j’ai fait un cercle puis j’ai pointé dessus avec mon compas , et j’ai fait des arcs de cercles .
Rosace dessinée et coloriée par Leelou CE1 .
Rosace dessinée et coloriée par Kéliann CE1 .
Rosace dessinée et coloriée par Emilian CM1 .

Nous avons maintenant montré toutes les rosaces. A vous de jouer !

Nos réponses à la colère….

La colère n’est souvent pas la solution aux problèmes qui se posent à nous…les élèves ont réfléchi et trouvé les solutions pour s’apaiser dans les situations du quotidien qui les mettaient en colère…

On se sent plus légers…

Nous avons appris que lorsque nous sommes en colère, il est important de parler avec les autres pour comprendre ce qui ne va pas, chercher ensemble et trouver des solutions et se sentir mieux…

LA COLERE (2)

Les élèves ont observé la sculpture de Karine Krynicki…

  • C ’est un bébé
  • C’est un garçon qui crie
  • Il est tout nu
  • Il ouvre la bouche en fermant les yeux.
  • Il crie fort.
  • Il est dans une grotte parce qu’on voit du noir.
  • Il crie fort parce qu’il n’a pas sa maman.
  • Il crie fort pour dire « MAMAN!! »
  • Ou peut être que son papa l’a grondé et qu’il a confisqué son vélo… et quand notre papa  nous gronde, on dit « Je veux pas être puni… je vais être sage… je ne vais plus faire ça!!! Et on est en colère!!
  • On crie fort quand on fait des crises… quand qu’on a mal, qu’on a peur ou qu’on est en colère .
« Robert lui, crie parce qu’il est en colère: son papa l’a puni parce qu’il avait fait une bêtise… Robert crie très fort sa colère … »

Les élèves ont ensuite essayé de mimer la colère en criant…comme l’enfant de Karine Krynicki et comme Robert…

Les élèves ont ensuite fait sortir la colère de leur bouche… de grands gestes au pinceau pour la colère qui jaillit alliés à des traces aux rouleaux pour exprimer les mots qui s’échappent de la bouche…

La colère qui jaillit …

Les élèves ont listé toutes les situations qui les mettaient en colère…

JE SUIS EN COLERE QUAND…

  • UN ENFANT CASSE MA VOITURE
  • MAMAN ME GRONDE
  • PAPA ME GRONDE
  • JE TOMBE PAR TERRE
  • UN ENFANT SE MOQUE DE MOI
  • UN ENFANT NE VEUT PAS ME PRÊTER SON JOUET
  • UN ENFANT ME DIT DES GROS MOTS
  • UN ENFANT CASSE MA CONSTRUCTION
  • MON JOUET EST CASSE
  • UN ENFANT VEUT PRENDRE MON JOUET
  • UN ENFANT CASSE MON JOUET
  • JE N’AI PAS D’ENGIN ROULANT A LA RECREATION
  • IL FAUT RANGER LES JEUX

Les élèves ont ensuite choisi chacun 3 phrases puis les ont reconstituées (sur un modèle, sous un modèle ou avec un modèle au tableau, selon les compétences de chacun)… puis ont collé leurs phrases sur leur production…

Mais la colère n’est souvent pas la solution aux problèmes qui se posent à nous…les élèves ont donc réfléchi au moyen de calmer toutes ces colères et ont trouvé de très bonnes idées pour s’apaiser…

A très bientôt… pour plus de légèreté et de sérénité…